Merci Najat

IMG_1577Bien sûr, comme beaucoup d’entre nous, tu dois être extrêmement déçue. Mais, si cruelle est la défaite, elle est annonciatrice du début de quelque chose. Comme le disait René Char « Le réel quelquefois désaltère l’espérance, c’est pourquoi, contre toute attente, l’espérance survit ».

Merci Najat de nous avoir transmis ta combativité que personnellement je n’avais constaté que par médias interposées. J’ai pu la constater de visu lorsque tu es allée au contact des villeurbannais. De combativité tu avais besoin, tant l’adversité a été forte pendant cette élections. Adversité de par le nombre des candidats, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, en passant par le parti chrétien-démocrate ou le parti animaliste qui espérait attirer l’électeur avec la photo d’un petit chat. Adversité tant ta forte personnalité était clivante. Nous t’avons logiquement épargné les propos insultants que nous entendions sur les marchés ou sur les affiches. Adversité à gauche tant le candidat de la France Insoumise et ses militants relayait la stratégie nationale qui constater à « bouffer » du socialiste.

IMAG0263

Merci de nous avoir facilité la tâche en étant un cran au-dessus des autres candidats lors des débats dans les médias. Tu as fait face à un candidat qui n’avait aucune idée de la loi qu’il souhaitait mettre en place si il était élu et dont le titre de gloire est d’avoir déjà licencié des salariés. Un autre n’avait de programme que le livre publié par son mouvement. Une autre n’avait même pas le soutien de son parti ce qui n’a pas empêché son chef de parti de fanfaronner une fois annoncé ta défaite.

Screenshot_20170619-143301

Merci d’avoir, à tout moment, rendu hommage aux petites mains qui ont participé à leur campagne. Tu as reconnu que si les militants ne sont rien sans candidat pour les porter, un candidat n’est rien sans militant pour défendre sa candidature, pour coller des affiches (jusqu’à 23 h 55 le vendredi précédent le scrutin), pour boiter, etc….

Merci enfin de nous laisser entrevoir des lendemains meilleurs qu’aujourd’hui ce qui, force est de constater, ne sera pas difficile. Nous comptons sur toi pour prendre ta part dans ce qui sera l’avenir de ce qui fait le ciment de nos convictions. Des convictions dont tu as fait preuve, chevillée au corps.

Je tenais également à associer à ces remerciements Didier Vullierme, ton suppléant, qui s’est dépensé sans compter à tes côtés.

IMG_1543

Publicités

Mais qui va garder les enfants ?

En 2007, Laurent Fabius avait fort peu élégamment posé la question à propos de Ségolène Royal lorsque cette dernière avait annoncé sa candidature à l’investiture socialiste en vue des présidentielles de 2007. Il avait fait l’unanimité contre lui. C’était malheureusement un exemple parmi tant d’autres du sexisme en politique.

Or ce 30 décembre 2016, le responsable Les Républicains à Villeurbanne a posé la même question cette fois à propos de Najat Vallaud-Belkacem. Boris Vallaud investi dans les Landes, son épouse Najat dans la 6ème circonscription du Rhône, Jean-Wilfried Martin, le discret et peu charismatique élu LR a cru intelligent de poser la question « Mais qui va garder les enfants ? ».

screenshot_20161230-120145.png

Dès lors, il y a deux possibilités, laisser cet individu dans l’anonymat dans lequel il aurait dû rester ou alors se dire que c’est le genre de propos à ne pas laisser passer. Il m’a paru important de dénoncer ce genre d’attitude.Il y a fort à parier que Jean-Wilfried Martin n’aurait jamais posé la question si le candidat aux législatives à Villeurbanne avait été un homme. Mais il est vraisemblablement important de faire parler de la droite villeurbannaise qui est plutôt discrète en dehors des questions de sécurité et leur position en faveur de la vidéosurveillance.

Pour en revenir à la misogynie en politique, on se souvient des séquences qui donnent une piètre image de la politique comme la réaction de certains hommes lors de l’apparition de Cécile Duflot en robe à l’assemblée nationale. Je pense me faire le porte-parole de nombreux représentant de la gent masculines en disant que je ne parviens pas à m’habituer à ce type de comportement. Nous sommes au XXIème siècle et on est en droit de penser que ce type de comportement  devant les caméras des chaines parlementaires est légitimé devant ceux qui assistent à ce spectacle pitoyable. Et si de tels comportements sont répétés au niveau local, on est en droit de penser que la confiance des français à l’égard de notre personnel politique, déjà bien entamée, va s’effondrer.

La campagne électorale pour les législatives ne fait que commencer. Visiblement, elle démarre de bien mauvaise façon. Pour l’instant, ce tweet misogyne de Jean-Wilfried s’apparente plus aux propos que peut tenir un vieil oncle libidineux qui a consommé plus que de raison de l’apéritif anisé. Il est encore temps de relever le niveau. Mais vu que la candidate, ministre de l’éducation nationale, incarne plus que tout candidat socialiste rhôdanien le bilan du gouvernement sortant, on est en droit de penser que Najat Vallaud-Belkacem va avoir fort à faire au cours des prochains mois.

 

 

 

 

Jean-François Copé à écrit « Promis, j’arrête la langue de bois ». Qu’attend donc Jean-Wilfried Martin ?

JWMM. Jean-Wilfried Martin,

Si j’étais condescendant, je dirais : »Évitez d’être hautain, et vous verrez… » mais comme ce n’est pas mon cas…A vous lire dans les réseaux sociaux, on se demande comment faisait le paysage politique villeurbannais avant Jean-Wilfried Martin. Les problèmes n’étaient pas identifiés, les habitants n’étaient pas écoutés, mais heureusement Jean-Wilfried Martin apporte des solutions…

Sérieusement, qu’en tant que tête de liste de l’opposition, vous soyez offensif à l’égard de la majorité sortante est l’ordre normal des choses. C’est le jeu démocratique. Mais votre côté donneur de leçon non seulement à l’égard de Jean-Paul Bret mais également à l’égard de nos gouvernants est risible !

Entendons nous bien : je ne me permettrais pas de mettre en doute votre légitimité de candidat. Mais pratiquer la langue de bois à longueur de tweet ou de tract me semble un peu léger. Pas de proposition concrète ou si peu…A part la mise en place de la vidéoprotection à Villeurbanne et tripler les effectifs de la police municipale…que Jean-Paul Bret avait déjà doublé…suite à la suppression de la police de proximité par Nicolas Sarkozy.

Parfois, vous nous balancez des lieux communs sur des sujets :

A d’autres moments, on a le droit l’autoflagellation concernant votre campagne :

Visiblement ce tweet relève de la méthode Coué. On se doute bien que vous faites une campagne de proximité et que vous êtes à l’écoute. En revanche, de quels problèmes avez -vous été saisi et quelles solutions avez vous proposé ? Nous n’en saurons pas plus !

Par contre, vous êtes passé maître dans l’art de la critique. Critique du gouvernement car curieusement, vous n’êtes pas très loquace à l’égard de Jean-Paul Bret.

Et aujourd’hui alors que je soulignais que la luminosité de la place Charles Hernu n’était probablement pas la principale des priorités des habitants (J’ai habité ce quartier quatre ans), vous m’avez répondu avec condescendance : « vous êtes bien loin des préoccupations des villeurbannais. soyez un peu à l’écoute et vous verrez … ». Je verrai effectivement quelles propositions vous faites pour Villeurbanne. J’attends pour cela votre deuxième tract car le premier est un monument de langue de bois….

Jean-Wilfried Martin : enfin un document de campagne…

JWM 2Euh…quand je dis « enfin », c’est façon de parler.

Je consacre une nouvelle fois un billet à Jean-Wilfried Martin, candidat UMP aux municipales. J’avais déjà évoqué son utilisation particulière des réseaux sociaux. Faute d’avoir eu des détails de son programme pour les élections municipales, j’attendais, non sans une certaine impatience, un document de campagne.

Jean-Wilfried Martin, pour ceux qui ne le connaissent pas, est à la politique villeurbannaise ce que Benoist Apparu était au gouvernement précédent. Un jeune loup prometteur qui se sent obligé d’en faire des tonnes, même si son activité débordante se limite aux réseaux sociaux. Sur Twitter, il signale sa présence à des évènements avec le hashtag #JWM2014 même quand il se rend à des évènements qui n’ont rien à voir avec la campagne comme les cérémonies du 11 novembre ou un match du VHA. Je l’ai croisé à l’inauguration de la promenade de la gare et en vérité, il fallait être observateur pour s’apercevoir de sa présence tant c’est un personnage discret.

Mais revenons au document de campagne. Il s’articule sur cinq axes, où, bien évidemment, la majorité socialiste – il a perdu de vue que le PS a des partenaires – a lamentablement échoué. Le tout sous forme de questions orienté agressivement contre le gouvernement ou la majorité municipale.

Les impôts

JWM cite le chiffre de « +77 % d’augmentation du montant moyen des impôts locaux ». Sa source ? l’association CANOL qui rassemble des contribuables sensés lutter contre le gaspillage de l’argent public.  Curieusement, l’Observatoire du Forum pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales établit que la taxe d’habitation a augmenté de 2% par an entre 2007 et 2013, tandis que la taxe foncière a augmenté de 3,3% par an. Qui croire ?

La propreté

Voici la question que pose JWM sur son tract est la suivante :

JWM

7 villeurbannais sur 10 trouveraient leur ville sale. Cette fois la source est l’opération « Les Villeurbannais ont la parole », qui, d’une part, n’est pas un sondage, mais une consultation, qui, d’autre part, a été lancé par…l’UMP de Villeurbanne. Comment obtenir des statistique s qui vous arrangent ? Fabriquez-les vous même !

L’emploi

La crise économique frappe la France. Les plans sociaux se succèdent mais Jean-Wilfried Martin a la solution : « mettre en place une politique attractive pour attirer les emplois dans notre ville ». Comment fait-il ? Une politique de développement urbain, économique, durable et social pour que les moteurs de l’innovation et du progrès générateurs de vrais emplois tournent à plein ». C’est à dire ? Vous en avez de ces questions !…

Les déplacements

Il s’engage à développer les transports en commun non pas en « sanctionnant les automobiliste » (sans « s » puisque le correcteur d’orthographe est défaillant) « mais en proposant des alternatives crédibles après une large concertation ». Vous vous posez comme moi quelles sont ces alternatives ? Réponse après la concertation, car, bien entendu, l’UMP de Villeurbanne, au contraire de la majorité socialiste, associera réellement les villeurbannais – merci de ne pas rire – aux décisions qui concernent leur quartiers.

La sécurité

Ce sujet, cher à l’UMP, n’échappe pas à JWM. Notre super-héros sera le garant de la lutte contre les violences aux personnes et des attaques aux biens privés ou publics. Rien que ça ! Alors que les effectifs avaient déjà été doublé par Jean-Paul Bret suite à la suppression par Nicolas Sarkozy de la police de proximité, JWM se propose de les…tripler. Et bien entendu d’installer un reseau de vidéoprotection, qui est, comme chacun sait, la panacée en terme de lutte contre l’insécurité.

 

Jean Wilfried Martin, sur son tract ou sur les réseau sociaux, se dit assailli par l’exaspération, la déception des villeurbannais mais nous démontre de réelles aptitudes en…langue de bois.

Jean-Wilfried Martin est-il réellement à l’écoute des Villeurbannais ?

Jean-Wilfried Martin, pour ceux qui ne suivent pas la vie politique villeurbannaise ou pour les Villeurbannais , et ils sont encore beaucoup, qui ne le connaissent pas, a été désigné tête de liste UMP pour affronter le candidat socialiste à Villeurbanne aux prochaines municipales.

JWM prétend se mettre à l’écoute des villeurbannais et est volontiers donner de leçons. Comme tout candidat qui se respecte, il utilise Internet pour s’adresser à ses potentiels électeurs. Compte twitter : @jwmartin69100, page Facebook, et un blog.

J’ai réagi à ses publications sur Twitter mais au moment où j’écris ses lignes, je n’ai toujours pas eu de réponse à mes interpellations. Je suis donc allé visiter son blog pour me rendre compte si l’interactivité y existait. Eh bien non ! Au contraire de tous les autres blogs, où les commentaires sont soit libres, soit comme sur le présent blog, modéré afin d’éviter des commentaires insultants. sur le blog de JWM,  les billets sont suivis de la mention : « Commentaires clos ».

JRL

 

JRL2

Quand on veut incarner une alternative crédible, il est important de mettre en adéquation ses paroles et ses actes. Là, c’est râté !