Merci Gilbert

gilbert-chabrouxLe matin du jeudi 7 décembre, je me trouvais à la Salle Raphaël de Barros. De nombreuses personnes de Villeurbanne ou d’ailleurs, étaient, comme moi, venus rendre un dernier hommage à Gilbert Chabroux. Notre ami Gilbert aura animé la vie politique de Villeurbanne pendant plusieurs décennies. Son intégrité, sa droiture, son implication forçait l’admiration. Et c’est sans surprise que son hommage a fait salle comble tant cet homme faisait l’unanimité.

Tout au long de sa vie politique, il a su se montrer exemplaire et à entendre les intervenants lors de la cérémonie d’obsèques, également au cours de sa vie personnelle et professionnelle. Si nous étions beaucoup à partager la sincère émotion de Didier Vullierme, c’est parce nous avons pu observer lors des différentes étapes de la vie politique locale et nationale que Gilbert Chabroux, était une parole qui comptait. Bien des fois, il était le sage que tout le monde écoutait avec attention tant il savait peser chaque mot quand d’autres se laissaient aller à des considérations claniques. En 2006, toutefois, son intervention n’avait pas suffi à éviter l’aventure dissidente d’un de nos élus. C’est dire si la situation était inextricable.

Si il a abandonné ses mandats en 2004 à la fin de son mandat de sénateur du Rhône, il n’a pas pour autant cessé d’être au côté de ceux qui lui ont succédé, de Pascale Crozon à Najat Vallaud-Blekacem en juin dernier, en passant bien sûr par Jean-Paul Bret, qui lui à succédé comme maire de Villeurbanne et qui a rendu un vibrant hommage à celui qui l’a accompagné durant trois décennies.

A titre personnel, même si le tutoiement est de rigueur au parti socialiste, je n’ai jamais pu tutoyer Gilbert Chabroux, tant j’étais intimidé par lui. Gilbert s’est éteint le 1er décembre. Il laisse un énorme vide dans les rangs socialistes, dans la vie villeurbannaise et à l’Astroballe, où il n’a pas manqué beaucoup de match de l’ASVEL, ce club qui doit à Gilbert Chabroux sa pérennité.

A Madeleine, son épouse et à ses proches, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Adieu Monsieur Chabroux. Adieu Gilbert.

Publicités

Jean-Wilfried Martin : enfin un document de campagne…

JWM 2Euh…quand je dis « enfin », c’est façon de parler.

Je consacre une nouvelle fois un billet à Jean-Wilfried Martin, candidat UMP aux municipales. J’avais déjà évoqué son utilisation particulière des réseaux sociaux. Faute d’avoir eu des détails de son programme pour les élections municipales, j’attendais, non sans une certaine impatience, un document de campagne.

Jean-Wilfried Martin, pour ceux qui ne le connaissent pas, est à la politique villeurbannaise ce que Benoist Apparu était au gouvernement précédent. Un jeune loup prometteur qui se sent obligé d’en faire des tonnes, même si son activité débordante se limite aux réseaux sociaux. Sur Twitter, il signale sa présence à des évènements avec le hashtag #JWM2014 même quand il se rend à des évènements qui n’ont rien à voir avec la campagne comme les cérémonies du 11 novembre ou un match du VHA. Je l’ai croisé à l’inauguration de la promenade de la gare et en vérité, il fallait être observateur pour s’apercevoir de sa présence tant c’est un personnage discret.

Mais revenons au document de campagne. Il s’articule sur cinq axes, où, bien évidemment, la majorité socialiste – il a perdu de vue que le PS a des partenaires – a lamentablement échoué. Le tout sous forme de questions orienté agressivement contre le gouvernement ou la majorité municipale.

Les impôts

JWM cite le chiffre de « +77 % d’augmentation du montant moyen des impôts locaux ». Sa source ? l’association CANOL qui rassemble des contribuables sensés lutter contre le gaspillage de l’argent public.  Curieusement, l’Observatoire du Forum pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales établit que la taxe d’habitation a augmenté de 2% par an entre 2007 et 2013, tandis que la taxe foncière a augmenté de 3,3% par an. Qui croire ?

La propreté

Voici la question que pose JWM sur son tract est la suivante :

JWM

7 villeurbannais sur 10 trouveraient leur ville sale. Cette fois la source est l’opération « Les Villeurbannais ont la parole », qui, d’une part, n’est pas un sondage, mais une consultation, qui, d’autre part, a été lancé par…l’UMP de Villeurbanne. Comment obtenir des statistique s qui vous arrangent ? Fabriquez-les vous même !

L’emploi

La crise économique frappe la France. Les plans sociaux se succèdent mais Jean-Wilfried Martin a la solution : « mettre en place une politique attractive pour attirer les emplois dans notre ville ». Comment fait-il ? Une politique de développement urbain, économique, durable et social pour que les moteurs de l’innovation et du progrès générateurs de vrais emplois tournent à plein ». C’est à dire ? Vous en avez de ces questions !…

Les déplacements

Il s’engage à développer les transports en commun non pas en « sanctionnant les automobiliste » (sans « s » puisque le correcteur d’orthographe est défaillant) « mais en proposant des alternatives crédibles après une large concertation ». Vous vous posez comme moi quelles sont ces alternatives ? Réponse après la concertation, car, bien entendu, l’UMP de Villeurbanne, au contraire de la majorité socialiste, associera réellement les villeurbannais – merci de ne pas rire – aux décisions qui concernent leur quartiers.

La sécurité

Ce sujet, cher à l’UMP, n’échappe pas à JWM. Notre super-héros sera le garant de la lutte contre les violences aux personnes et des attaques aux biens privés ou publics. Rien que ça ! Alors que les effectifs avaient déjà été doublé par Jean-Paul Bret suite à la suppression par Nicolas Sarkozy de la police de proximité, JWM se propose de les…tripler. Et bien entendu d’installer un reseau de vidéoprotection, qui est, comme chacun sait, la panacée en terme de lutte contre l’insécurité.

 

Jean Wilfried Martin, sur son tract ou sur les réseau sociaux, se dit assailli par l’exaspération, la déception des villeurbannais mais nous démontre de réelles aptitudes en…langue de bois.

Jean-Wilfried Martin est-il réellement à l’écoute des Villeurbannais ?

Jean-Wilfried Martin, pour ceux qui ne suivent pas la vie politique villeurbannaise ou pour les Villeurbannais , et ils sont encore beaucoup, qui ne le connaissent pas, a été désigné tête de liste UMP pour affronter le candidat socialiste à Villeurbanne aux prochaines municipales.

JWM prétend se mettre à l’écoute des villeurbannais et est volontiers donner de leçons. Comme tout candidat qui se respecte, il utilise Internet pour s’adresser à ses potentiels électeurs. Compte twitter : @jwmartin69100, page Facebook, et un blog.

J’ai réagi à ses publications sur Twitter mais au moment où j’écris ses lignes, je n’ai toujours pas eu de réponse à mes interpellations. Je suis donc allé visiter son blog pour me rendre compte si l’interactivité y existait. Eh bien non ! Au contraire de tous les autres blogs, où les commentaires sont soit libres, soit comme sur le présent blog, modéré afin d’éviter des commentaires insultants. sur le blog de JWM,  les billets sont suivis de la mention : « Commentaires clos ».

JRL

 

JRL2

Quand on veut incarner une alternative crédible, il est important de mettre en adéquation ses paroles et ses actes. Là, c’est râté !