La France Insoumise en dessous de tout à l’assemblée nationale

7909227_b42a16c8-c650-11e8-9fdc-bf4172863561-1_1000x625 (1)
Copyright Reuters/Philippe Wojazer

Cet après-midi, Manuel Valls a fait sa dernière intervention à l’Assemblée Nationale avant de se consacrer à la campagne électorale pour les élections municipales de Barcelone. Après un hommage appuyé de Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale, Manuel Valls a fait sa dernière intervention dans l’hémicycle. Une grande majorité des députés s’est levée pour acclamer l’ancien Premier Ministre. Mais, en marge des applaudissements, des députés de la France Insoumise ont sifflé Manuel Valls et ont brandi des écriteaux avec l’inscription « Bon débarras ». L’orateur suivant, François Ruffin, a été sifflé en réponse aux sifflets et a dénoncé le manque de civisme de ses collègues députés. Bonjour l’hôpital, je vous présente la charité.

On peut tout à a fait comprendre que les députés de la France Insoumise puisse avoir un désaccord politique. Jean-Luc Mélenchon et sa formation politique ne se sont pas privés de montrer leur opposition à la politique défendue par Manuel Valls pendant les 32 mois que celui-ci à passé à Matignon. On peut le ressentiment de la France Insoumise à l’égard d’un député qui a battu l’une des leurs dans la première circonscription de l’Essonne.

Mais il est des endroits où il convient d’avoir une attitude républicaine. L’assemblée n’est pas un cirque. Ce lieu où s’exerce notre démocratie se respecte. Mais la France Insoumise nous a habitué à des effets de manche dans l’hémicycle.

  • Jean-Luc Mélenchon qui entame la législature en déplorant la présence du drapeau européen dans l’hémicycle, lui qui vient d’être élu député d’un des pays fondateur de l’Union Européenne.
  • Ou encore Jean-Luc Mélenchon, mine renfrognée ne souhaitant pas se mêler aux applaudissements qui ont suivi l’élection de François de Rugy à la présidence de l’Assemblée Nationale.
  • François Ruffin, venant en maillot de football dans un endroit où la majesté des lieux imposent une certaine tenue.

Bref, cette gauche n’est pas la mienne. Le débat démocratique impose un respect mutuel entre les formations politiques quelque soit les désaccords profonds – ou pas – qui peuvent exister entre eux.

En tout cas, la France Insoumise n’a pas mon respect. Ce n’est pas ma vision du débat démocratique.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s