Merci Najat

IMG_1577Bien sûr, comme beaucoup d’entre nous, tu dois être extrêmement déçue. Mais, si cruelle est la défaite, elle est annonciatrice du début de quelque chose. Comme le disait René Char « Le réel quelquefois désaltère l’espérance, c’est pourquoi, contre toute attente, l’espérance survit ».

Merci Najat de nous avoir transmis ta combativité que personnellement je n’avais constaté que par médias interposées. J’ai pu la constater de visu lorsque tu es allée au contact des villeurbannais. De combativité tu avais besoin, tant l’adversité a été forte pendant cette élections. Adversité de par le nombre des candidats, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, en passant par le parti chrétien-démocrate ou le parti animaliste qui espérait attirer l’électeur avec la photo d’un petit chat. Adversité tant ta forte personnalité était clivante. Nous t’avons logiquement épargné les propos insultants que nous entendions sur les marchés ou sur les affiches. Adversité à gauche tant le candidat de la France Insoumise et ses militants relayait la stratégie nationale qui constater à « bouffer » du socialiste.

IMAG0263

Merci de nous avoir facilité la tâche en étant un cran au-dessus des autres candidats lors des débats dans les médias. Tu as fait face à un candidat qui n’avait aucune idée de la loi qu’il souhaitait mettre en place si il était élu et dont le titre de gloire est d’avoir déjà licencié des salariés. Un autre n’avait de programme que le livre publié par son mouvement. Une autre n’avait même pas le soutien de son parti ce qui n’a pas empêché son chef de parti de fanfaronner une fois annoncé ta défaite.

Screenshot_20170619-143301

Merci d’avoir, à tout moment, rendu hommage aux petites mains qui ont participé à leur campagne. Tu as reconnu que si les militants ne sont rien sans candidat pour les porter, un candidat n’est rien sans militant pour défendre sa candidature, pour coller des affiches (jusqu’à 23 h 55 le vendredi précédent le scrutin), pour boiter, etc….

Merci enfin de nous laisser entrevoir des lendemains meilleurs qu’aujourd’hui ce qui, force est de constater, ne sera pas difficile. Nous comptons sur toi pour prendre ta part dans ce qui sera l’avenir de ce qui fait le ciment de nos convictions. Des convictions dont tu as fait preuve, chevillée au corps.

Je tenais également à associer à ces remerciements Didier Vullierme, ton suppléant, qui s’est dépensé sans compter à tes côtés.

IMG_1543

Publicités
Cet article, publié dans Politique, Villeurbanne, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s