Le racisme à visage découvert…ou pas

Aristide Briand

Affiche de l’école Aristide Briand, Lyon 7ème (avec l’aimable Autorisation de Zorah Ait-Maten)

Dans chaque école lyonnaise, un trombinoscope est affiché pour présenter aux parents d’élèves  leur représentants au conseil d’école. Ce mardi matin 2 mai 2017, les parents qui amènent leur enfants à l’école Aristide Briand dans le septième ont eu la mauvaise surprise de voir la photo de certains parents barrée d’une croix. Qu’ont en commun ces parents ? Ils ont un nom à consonance maghrébine. De plus, ceux qui ont écrit ces propos racistes maltraite l’orthographe de la langue de ce pays qu’ils disent défendre

La présence de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle a manifestement désinhibé les esprits. L’éventualité que l’extrême-droite accède au pouvoir n’a jamais été aussi plausible. Peu importe pour les auteurs de savoir si ces personnes sont de nationalité française ou pas, le simple fait d’avoir un nom qui ne sonne pas « français » promet à ces familles un aller simple pour Casablanca, Alger ou Tunis…

De la même façon, Azzedine Ahmed-Chaouch, un journaliste français d’origine algérienne, interrogeait un sympathisant de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci, qui s’est avéré être un membre de Dissidence Française, un groupuscule ultra-nationaliste, fasciste et populiste. Le journaliste demande au militant d’extrême-droite quel est son idéal de société. Celui-ci lui répond que « C’est une France qui redevienne chrétienne et virer les étrangers qui ne travaillent pas, qui ne sont pas assimilés. Je suis contre le métissage à part si c’est du métissage européen. ». Dans la suite de la conversation, le journaliste se fait traîter de « Bougnoule ».

Dans une autre vidéo, Jean-Benoît Diallo, humoriste franco-sénégalais entame une discussion impromptue avec Thomas Joly, secrétaire général du parti de la France, parti dissident du FN crée par Carl Lang. Celui-ci explique son point de vue, faisant un amalgame entre migrants et immigration…

Tous ces exemples de la haine ordinaire montre à quel point notre société est sclérosée par les idées nauséabondes. Dès lors, pour nous tous qui avons une haute idée de la démocratie et de la république, nous avons un devoir de voter pour le candidat qui, quoiqu’on puisse penser de lui, défend des idéaux démocratiques et républicains.

L’économiste Isabelle This Saint-Jean ne dit pas autre chose : « Mais il est dès à présent, une ligne incandescente qu’il nous faut tracer. Celle qui permettra ces débats. Celle de la démocratie et de la République. Celle qui nous sépare donc de l’extrême droite. »

Mais il est dès à présent, une ligne incandescente qu’il nous faut tracer. Celle qui permettra ces débats. Celle de la démocratie et de la République. Celle qui nous sépare donc de l’extrême droite.

Isabelle This Saint Jean

Ceux qui tergiversent en arguant qu’Emmanuel Macron ne correspond pas à leur opinions porteront une grave responsabilité si Marine Le Pen fait un score important ou, pire, si elle est élue…

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s