Wauquiez quitterait la région : et le repsect de la parole donnée ?

460x345_wauquiez-mediaSelon l’hebdomadaire Le Point, Laurent Wauquiez, député de la première circonscription de la Haute-Loire et Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, songerait à renoncer à la présidence de la Région en cas de victoire de Macron. En effet, il s’estime plus utile au Palais Bourbon si le candidat En Marche est élu le 7 mai.

J’ai eu l’occasion de déplorer sur ce blog que le président d’une région aussi vaste que l’Irlande et plus peuplée que la Bulgarie, à l’instar de Carole Delga, Alain Rousset, – qui sont avec Laurent Wauquiez les présidents des trois régions métropolitaines les plus vastes – ainsi que Bruno Retailleau ou Jean-Yves le Drian, conserve son mandat de parlementaire.

Mais ce n’est pas mon propos du jour. Cela me pose un problème qu’un élu de la République n’aille pas au bout de son mandat. Si les Auvergnats et les Rhônalpins ont élu Laurent Wauquiez à la Région, ce n’est pas pour qu’il lâche cette responsabilité après avoir accompli moins le quart de son mandat.

C’est d’autant plus consternant que Laurent Wauquiez n’en est pas à son coup d’essai. Maire sortant du Puy-en-Velay, il remporte les élections municipales de 2014. En décembre 2015, chef de file des républicains en Auvergne-Rhône-Alpes, il remporte les élections régionales et se fait élire dans la foulée président de cette nouvelle grande région. Député de la Haute-Loire, Maire du Puy et Président de Région, il est sommé par le principe de non-cumul des mandats de renoncer à un de ses mandats. Il décide de démissionner de la mairie après 671 jours de son second mandat.

Dans une période où la parole politique est souvent mis en doute, il pourrait paraître normal qu’un élu qui s’est engagé à accomplir un mandat, le remplisse jusqu’au bout. Les habitants de Valence avait eu la même surprise lorsqu’en 2004, leur maire, Patrick Labaune, avait renoncé à mi-mandat à son mandat de maire pour siéger comme conseiller régional d’opposition où il a brillé par sa discrétion.

L’opinion déplore suffisamment que ses élus sont des professionnels de la politique. Voir ces élus disposer de leur(s) mandat(s) comme bon leur semble ne va pas améliorer le jugement qu’on porte sur notre classe politique…

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s