Mais qui va garder les enfants ?

En 2007, Laurent Fabius avait fort peu élégamment posé la question à propos de Ségolène Royal lorsque cette dernière avait annoncé sa candidature à l’investiture socialiste en vue des présidentielles de 2007. Il avait fait l’unanimité contre lui. C’était malheureusement un exemple parmi tant d’autres du sexisme en politique.

Or ce 30 décembre 2016, le responsable Les Républicains à Villeurbanne a posé la même question cette fois à propos de Najat Vallaud-Belkacem. Boris Vallaud investi dans les Landes, son épouse Najat dans la 6ème circonscription du Rhône, Jean-Wilfried Martin, le discret et peu charismatique élu LR a cru intelligent de poser la question « Mais qui va garder les enfants ? ».

screenshot_20161230-120145.png

Dès lors, il y a deux possibilités, laisser cet individu dans l’anonymat dans lequel il aurait dû rester ou alors se dire que c’est le genre de propos à ne pas laisser passer. Il m’a paru important de dénoncer ce genre d’attitude.Il y a fort à parier que Jean-Wilfried Martin n’aurait jamais posé la question si le candidat aux législatives à Villeurbanne avait été un homme. Mais il est vraisemblablement important de faire parler de la droite villeurbannaise qui est plutôt discrète en dehors des questions de sécurité et leur position en faveur de la vidéosurveillance.

Pour en revenir à la misogynie en politique, on se souvient des séquences qui donnent une piètre image de la politique comme la réaction de certains hommes lors de l’apparition de Cécile Duflot en robe à l’assemblée nationale. Je pense me faire le porte-parole de nombreux représentant de la gent masculines en disant que je ne parviens pas à m’habituer à ce type de comportement. Nous sommes au XXIème siècle et on est en droit de penser que ce type de comportement  devant les caméras des chaines parlementaires est légitimé devant ceux qui assistent à ce spectacle pitoyable. Et si de tels comportements sont répétés au niveau local, on est en droit de penser que la confiance des français à l’égard de notre personnel politique, déjà bien entamée, va s’effondrer.

La campagne électorale pour les législatives ne fait que commencer. Visiblement, elle démarre de bien mauvaise façon. Pour l’instant, ce tweet misogyne de Jean-Wilfried s’apparente plus aux propos que peut tenir un vieil oncle libidineux qui a consommé plus que de raison de l’apéritif anisé. Il est encore temps de relever le niveau. Mais vu que la candidate, ministre de l’éducation nationale, incarne plus que tout candidat socialiste rhôdanien le bilan du gouvernement sortant, on est en droit de penser que Najat Vallaud-Belkacem va avoir fort à faire au cours des prochains mois.

 

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Politique, Villeurbanne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s