La fonction présidentielle, le retour

Les républicains nous ressortent l’argument de la sacro-sainte fonction présidentielle prétendument saccagée par François Hollande. Bruno Le Maire, invité de Jean-Pierre Elkabbach, a déclaré qu’il n’avait aucun respect pour François Hollande, coupable selon lui d’avoir humilié la France. Il ne s’agit pas ici de faire le bilan du quinquennat, la campagne électorale s’en chargera au cours des prochains mois.

Mais les candidats à la primaire de la droite et du centre ou du président par intérim-député de la Haute-Loire-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, vraisemblablement à cours d’arguments, ont cru bon s’attaquer personnellement à François Hollande. Autant je ne m’offusque pas que Bruno Le Maire ou Laurent Wauquiez s’en prenne à François Hollande, autant c’est sur la méthode que je trouve à redire.

Laurent Wauquiez recevait Gérard Larcher, président du Sénat et donc deuxième personnage de l’état, à Montfaucon en Velay. Il a cru pouvoir faire rire son auditoire en évoquant la possibilité qu’en cas de décès de François Hollande, c’est Gérard Larcher, qui, selon la constitution, deviendrait président de la république et que ce serait « une bonne affaire pour la France…

« S’il arrive quelque chose à François Hollande, vous seriez le nouveau président de la République, ce qui ne serait pas forcément une mauvaise affaire »

Laurent Wauquiez s’adressant à Gérard Larcher

Rappelons que cet individu est président par intérim du principal parti d’opposition, président d’une région vaste comme 1,5 fois la Suisse et parlementaire. Évoquer le décès du président de la république pour faire une boutade, voilà tout ce qu’a trouvé Laurent Wauquiez qui n’a de cesse de faire montre de son ambition démesurée.

Quant à Bruno Le Maire, il a déclaré au micro d’Europe 1 (voir la vidéo ci-dessous), n’avoir aucun respect pour François Hollande, coupable selon lui de ne pas avoir été la hauteur de sa fonction, d’avoir humilié la France (oui, rien que ça !)…

Laurent Wauquiez, qui méprisait ceux qu’ils considérait comme des assistés (voir mon billet Laurent Wauquiez : l’assistanat commence à 514 € par mois ) , a tenus des propos d’une indécente légèreté qui n’inspire que le mépris. Il me semble que lorsqu’on est un homme politique de premier plan – ce qui est le cas puisque Le Républicains ont jugé bon de le nommer président par intérim – on ne tient pas de tels propos. Gérard Larcher n’aurait d’ailleurs pas apprécié la blague…

Quant à Bruno Le Maire, qui pense incarner le renouveau – le renouveau, c’est Bruno ( non, ne riez pas) – pense inciter les français à voter en expliquant que François Hollande n’a pas été à la hauteur de sa fonction et qu’il a humilié les français.

le-renouveau-cest-bruno

Loin de moi l’idée de l’empêcher de le penser mais force est de constater que les propos qu’a tenu Bruno Le Maire sont peu objectifs. D’autant que, malgré mes recherches, le candidat à la primaire de la droite et du centre n’a pas donné d’argument pour étayer ses propos. On attend autre chose de la part d’un homme qui aspire aux plus hautes fonctions.

Les observateurs déplorent l’absence d’homme d’état. Il semblerait qu’on en prend pas le chemin…

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s