« Je suis Tel Aviv » ou le meilleur moyen de galvauder le message de janvier 2015

Tel aviv sur seineTel Aviv sur Seine : la mairie de Paris a accueilli la ville israélienne dans le cadre de l’opération Paris-Plage. Danielle Simmonet, élue Parti de Gauche de Paris a jugé bon de dénoncer cette manifestation.

«Madame la Maire de Paris, il est encore temps, soit d’annuler cette manifestation, soit d’en modifier radicalement la programmation en permettant, avec la diversité associative et citoyenne parisienne des rencontres-débats sur les événements de l’an dernier et la situation actuelle», écrivait la coordinatrice nationale du Parti de Gauche rappelant les «massacres», selon ses mots, de l’été 2014 sur la bande de Gaza.

De son côté, le député socialiste Alexis Bachelay y est allé de son amalgame :

bachelay

Certains dénonçait l’organisation de cette manifestation après l’été de tensions qu’a connu cette région du globe en 2014 et quelques jours après l’assassinat d’un enfant palestinien en Cisjordanie. C’est oublier un peu vite que c’est à Tel Aviv a organisé quelques jours après ce dramatique assassinat une grande manifestation pour dénoncer cet acte affreux.

Je suis Tel Aviv

Côté pro-israélien, on a vu fleurir sur les réseaux sociaux des panneaux « Je suis Tel Aviv », sur le modèle de « Je suis Charlie » de Janvier pour soutenir le journal satirique frappé par un attentat terroriste. Je me suis ému auprès d’une amie qui publiait ce panneau que le traumatisme subi par Charlie-Hebdo et plus généralement par la liberté d’expression en France n’avait rien de comparable au préjudice subi par Tel Aviv. Une tweetos qui suivait notre conversation m’a même bloqué !

Le « Je suis … » suivi d’une cause qu’on souhaite défendre risque à terme de banaliser le message du 11 janvier. Je suis le premier à m’insurger quand je constate les pires phantasmes sur les juifs, sur le judaïsme ou sur Israël. Mais il y a tant d’autres façons de défendre ses propres valeurs !

Je suis le premier à dénoncer les propos outranciers prononcés à l’égard d’Israël où vivent certains membres de ma famille. Mais il me semble qu’il y beaucoup de paliers dans les causes à défendre. Il convient d’adapter son indignation à chaque cause que l’on souhaite défendre. Le message ne sera que plus clair.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s