Sarkozy, un aller-retour Paris-Le Havre à 3200 € les 70 minutes : le mépris dans toute sa splendeur

Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, a participé à un meeting au Havre, samedi dernier. Rien de scandaleux à cela. D’ailleurs, Jean-Christophe Cambadelis, son homologue socialiste – dont il a feint d’avoir oublié le nom dans son discours – était lui aussi en déplacement ce mardi. On peut supposer que le premier secrétaire du PS a emprunté le TGV Paris-Lyon pour faire ce déplacement. Cela n’a rient coûté au PS. M. Cambadelis étant parlementaire, il bénéficie de la gratuité du train. Or Nicolas Sarkozy a parcouru les 180 km qui sépare Paris du Havre avec un avion privé. Dans la séquence du Petit Journal, on apprend que c’est l’UMP qui a réglé la note.

Rappelons que l’UMP bénéficie du financement public. Les comptes de campagne du candidat Nicolas Sarkozy ayant été invalidé, cela a grevé de façon conséquence les finances de son parti. Le trésorier de l’UMP insistait récemment sur les difficultés que rencontrait le parti et incitait même les militants à emmener leur sandwich lors du congrès qui a lieu ce week-end.

On sera très loin des shows à l’américaine. On n’a pas le budget et ce ne serait pas compris par les Français.

Daniel Fasquelle,

Trésorier de l’UMP

On peut s’étonner que Nicolas Sarkozy n’ait pas emprunté des moyens de transport moins coûteux pour parcourir la distance entre Paris et Le Havre, sachant que la voiture et le train coutent l’un et l’autre une quarantaine d’euros. Dans la catégorie « excuse ridicule », le staff du président de l’UMP a invoqué des raisons logistiques – soit – mais également que le train ou la voiture serait des moyens de transports « fatigants ». Nicolas Sarkozy communique énormément sur son dynamisme. On est en droit de trouver cocasse que le sémillant M. Sarkozy trouve « fatigant » de passer deux heures dans un train. Et ce, après que l’UMP se soit mis vent debout contre la possible suppression de certaines lignes Intercités par la SNCF.

Au lieu de ça, l’UMP paie à son président un aller-retour Paris-Le Havre d’un montant équivalent à trois SMIC mensuels. Cela indique le mépris que l’ancien président fait montre à l’égard des français. On imagine que l’emploi du temps de Nicolas Sarkozy, qui n’a actuellement comme occupation que la présidence de l’UMP ne nécessitait pas le recours à un avion privé. En plus de ça, l’UMP, que les français financent en partie, est extrêmement endetté (on parle de 69 millions d’Euros). J’imagine ce que doit penser les militants qui ont dû mettre la main à la poche pour renflouer les caisses et qui voit son président dépenser 3200 € pour faire 180 km.

Et arrive le meeting havrais ! Comme le faisait remarquer Thierry de Cabarrus dans son billet du Plus, Nicolas Sarkozy n’a développé aucun programme préférant trainer amuser son auditoire par des effets de manche grossiers. Il appelle son successeur « Moi-je », n’ayant certainement pas digéré l’anaphore « moi-président », il fait mine de ne pas se souvenir du nom de son homologue socialiste Jean-Christophe Cambadelis. Ou il fait croire à son auditoire que François Hollande est derrière le recours visant à empêcher l’UMP de s’appeler « Les Républicains ».

Nicolas Sarkozy n’a pas changé. Hélas…

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sarkozy, un aller-retour Paris-Le Havre à 3200 € les 70 minutes : le mépris dans toute sa splendeur

  1. Ping : Sarkozy : un congrès tout sauf républicain… « CRAZYDIAM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s