Patrick Labaune, un élu régional tout à fait oubliable

labauneJe vais aujourd’hui vous parler d’une personnalité politique qui va quitter le conseil régional, touché par le cumul des mandats après son élection aux élections départementales. Non, il ne s’agit pas de mon amie Sheila McCarron. Je vais évoquer Patrick Labaune, récemment élu Conseiller Départemental puis président du Département de la Drôme. Déjà député et Conseiller Régional, il a choisi de quitter l’Assemblée Régionale.

Au Dauphiné-Libéré, il a déclaré :

Je n’ai jamais prononcé un mot dans l’hémicycle car ça ne sert à rien lorsqu’on est dans l’opposition.

On peut s’interroger sur cet argument car, d’une part, Patrick Labaune a été dans la majorité régionale de 1986 à 1993, et, d’autre part, il a démissionné de son mandat de maire de Valence (Drôme) pour siéger dans l’opposition dans l’assemblée régionale. De plus, Il n’a pas été plus bavard à l’assemblée nationale où il souffre manifestement d’une timidité maladive.

Élu maire de Valence en 1995, il avait été condamné à une amende pour avoir diffusé un tracts diffamatoire à l’égard de Rodolphe Pesce, maire sortant.

Puis son mandat de maire a été émaillé d’autres péripéties. En 2002, un couple marocain souhaite se marier. Le mariage est jugé valide par le procureur de la République mais Patrick Labaune, prétexte un malaise pour s’éclipser de la salle de mariage de la mairie de Valence. Des associations anti-racistes, des élus de l’opposition et des personnalités se mobilise et inciteront Patrick Labaune à faire machine arrière…

En 2002, la chambre régionale des comptes fait des observations car elle a décelé des irrégularités concernant la gestion des parkings urbains et de la gestion du personnel.

En 2004, Patrick Labaune est élu conseiller régional. Contre toute attente, il démissionne de son mandat de premier magistrat de la ville de Valence et laisse la mairie à sa première adjointe Lena Balsan. En 2008, il se présente aux suffrages des valentinois qui lui préfèrent Alain Maurice…

Et enfin, cette année, il est élu président du conseil départemental de la Drôme. Il démissionne donc de l’assemblée régionale…sans y avoir prononcé un mot en 22 ans de mandat….

En somme, les drômois ont à la tête de leur département un homme qui, député, se signale par sa faible activité, qui, conseiller régional ne prononce aucun mot dans l’hémicycle entre 1986 et 1993, puis 1998 et 2002, et enfin de 2004 à 2015, qui, maire de Valence, accuse son concurrent de soutenir les islamistes, puis démissionne au bout de trois ans de mandat….Je ne suis pas sûr qu’il laissera un souvenir impérissable à la Région ! Comme dit mon ami Guy Thévenot après le départ de Patrick Labaune :

le conseil régional fait Labauneaffaire

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s