Nicolas Sarkozy : le retour

SarkozyNicolas Sarkozy revient. Et son retour, c’est comme les suites au cinéma, le public se lasse, persuadé de ne pas voir de réelles différences avec un premier épisode. Dans le cas de Nicolas Sarkozy, le premier volet de la série était déjà mauvais et le deuxième nous annonce un bis repetita.

Son retour s’est opéré sur France 2 face à Laurent Delahousse qui de l’avis général n’a guère été « punchy » face à Nicolas Sarkozy. L’ennemi déclaré est François Hollande. Curieux pour quelqu’un qui n’est pour le moment QUE candidat à la présidence de l’UMP.

Je ne suis pas venu pour expliquer aux Français que je serai candidat à la présidentielle en 2017. Je suis venu pour dire que je veux porter une alternative crédible qui va bien au-delà des clivages politiques

Exit les Alain Juppé, les François Fillon, Bruno Lemaire, Nicolas Sarkozy ne cache pas son jeu. Son but c’est 2017. Il sait qu’il représente la meilleure chance à droite pour les prochaines présidentielles. Même s’il dit avoir changé, il fait montre de la même hargne, de la même ambition. Une ambition qu’il croit dissimuler en disant « je n’ai pas le choix ». Personne n’est dupe. Il se dédouane en disant qu’il ne croit pas à « l’homme providentiel » mais paradoxalement quelques instants plus tard, il déclare « ne pas avoir le choix ». Mouais…

Exit également le fond. Nicolas Sarkozy déclare ne pas se positionner sur une axe droite-gauche. Mais au-delà du fait que l’ancien président souhaite se démarquer du très droitier Patrick Buisson, on n’a pas eu d’élément consistants nous permettant de voir ce que cela représente concrètement. Nous avons droit à une litanie avec des phrases d’une banalité déconcertante. Mais pour ce qui est du contenu, nous sommes restés sur notre faim.

Il y a des solutions.Il faut trouver de nouvelles idées.

Quelles sont ces fameuses « nouvelles idées » ? Nous attendons encore.

 

Et comme Nicolas Sarkozy souhaite parler au peuple. Il a décidé d’organiser un meeting à Lambersart, dans la banlieue de Lille. Pour schématiser, Lambersart est à Lille ce que Neuilly-sur-Seine est à Paris ou ce que Saint-Cyr-au-Mont-d’Or est à Lyon.

Nicolas Sarkozy revient pour le plus grand plaisir de ses partisans mais après son quinquennat désastreux, il dit qu’il a changé mais nous devons nous attendre à bouffer du Sarkozy   être abreuvé dans les mois et les années à venir par la présence de celui qui ne rêve sur d’une chose : redevenir président.

Les réseaux sociaux s’en sont donné à cœur-joie. Je vous laisserai avec ce tweet qui m’a fait sourire.

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s