Elections des vice-présidents au Grand Lyon : la question du cumul des mandats, le cas Hélène Geoffroy

La photo d’Hélène Geoffroy sur le site de l’assemblée nationale ©Assemblée Nationale

Les élus au Grand Lyon, assemblée la communauté urbaine de Lyon ont procédé à l’élection des vice-présidents, exécutif de cette assemblée. Je me demande encore comment on peut cumuler un mandat de maire de la troisième ville de France, président de la communauté urbaine de la deuxième agglomération de France et sénateur mais concernant la position de Gérard Collomb sur le cumul des mandats, j’ai perdu espoir qu’il infléchisse sa position.

Et puis, il y a le cas d’Hélène Geoffroy. Il reste peu de mandats ou fonctions à laquelle elle n’a pas été candidate :

2008 : candidate tête de liste PS aux municipales à Vaulx-en-Velin. Elle est battue.

2009 : un temps candidate à la responsabilité de première fédérale au titre de la motion E. Elle obtiendra la présidence du conseil fédéral qu’elle détient toujours puisqu’elle préside le conseil fédéral du 28 avril. Elle devient également secrétaire de section de Vaulx-en-Velin, qu’elle est toujours…

2011 : Elle est réélue conseillère générale du canton de Vaulx-en-Velin

2012 : Elle est élue députée de la 7ème circonscription du Rhône. Son suppléant, Stéphane Gomez, la remplace au conseil général. Il souligne qu’Hélène Geoffroy a mis ses propos en conformité avec ses actes. Or, elle n’a fait que se conformer à la loi qui empêche une personne d’être parlementaire, conseiller(e) municipal(e) et conseiller(e) générale.  La même année, le congrès du PS lui permet de conserver ses fonctions fédérales et au niveau de la section. Elle devient en plus secrétaire nationale du PS, chargé de la lutte contre l’exclusion.

2014 : Elle est élue maire de Vaulx-en-Velin puis 10ème vice-présidente du Grand Lyon.

Certes, l’ascension d’Hélène Geoffroy a permis de montrer que le Parti Socialiste se féminisait, se rajeunissait et permettait l’émergence de personne issus de la diversité, comme on dit pudiquement. Au-delà de ça, ce cas qu’on est en droit de considérer comme caricatural démontre à quel point la politique est gangréné par ces personnes qui vivent de la politique  – ce qui n’est pas choquant  – mais dont l’ambition a conduit à se rendre indispensable dans leur terre d’élection et qui permet difficilement  l’émergence de nouveaux talents. Comment voulez-vous que des militants ne se détournent pas de la politique ?

On est en droit de déplorer qu’un parti comme le Parti Socialiste est incapable d’imposer à ses élus une règle stricte permettant une limitation du cumul des mandats. Nous sommes dans une époque ou le politique est souvent décrié. Les dernières élections municipales ont montré qu’il y avait une sévère fracture entre les français et leur classe politiques. Des taux d’abstention record ont été constatés. La palme revenant à une ville du Rhône,….Vaulx-en-Velin. Tiens, tiens…..

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s