Jean-François Copé à écrit « Promis, j’arrête la langue de bois ». Qu’attend donc Jean-Wilfried Martin ?

JWMM. Jean-Wilfried Martin,

Si j’étais condescendant, je dirais : »Évitez d’être hautain, et vous verrez… » mais comme ce n’est pas mon cas…A vous lire dans les réseaux sociaux, on se demande comment faisait le paysage politique villeurbannais avant Jean-Wilfried Martin. Les problèmes n’étaient pas identifiés, les habitants n’étaient pas écoutés, mais heureusement Jean-Wilfried Martin apporte des solutions…

Sérieusement, qu’en tant que tête de liste de l’opposition, vous soyez offensif à l’égard de la majorité sortante est l’ordre normal des choses. C’est le jeu démocratique. Mais votre côté donneur de leçon non seulement à l’égard de Jean-Paul Bret mais également à l’égard de nos gouvernants est risible !

Entendons nous bien : je ne me permettrais pas de mettre en doute votre légitimité de candidat. Mais pratiquer la langue de bois à longueur de tweet ou de tract me semble un peu léger. Pas de proposition concrète ou si peu…A part la mise en place de la vidéoprotection à Villeurbanne et tripler les effectifs de la police municipale…que Jean-Paul Bret avait déjà doublé…suite à la suppression de la police de proximité par Nicolas Sarkozy.

Parfois, vous nous balancez des lieux communs sur des sujets :

A d’autres moments, on a le droit l’autoflagellation concernant votre campagne :

Visiblement ce tweet relève de la méthode Coué. On se doute bien que vous faites une campagne de proximité et que vous êtes à l’écoute. En revanche, de quels problèmes avez -vous été saisi et quelles solutions avez vous proposé ? Nous n’en saurons pas plus !

Par contre, vous êtes passé maître dans l’art de la critique. Critique du gouvernement car curieusement, vous n’êtes pas très loquace à l’égard de Jean-Paul Bret.

Et aujourd’hui alors que je soulignais que la luminosité de la place Charles Hernu n’était probablement pas la principale des priorités des habitants (J’ai habité ce quartier quatre ans), vous m’avez répondu avec condescendance : « vous êtes bien loin des préoccupations des villeurbannais. soyez un peu à l’écoute et vous verrez … ». Je verrai effectivement quelles propositions vous faites pour Villeurbanne. J’attends pour cela votre deuxième tract car le premier est un monument de langue de bois….

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s