le 3919 : Face aux violences, libérons la parole

ImageAujourd’hui l’émission de France 5 les Maternelles a eu la bonne idée d’aborder un sujet grave : Les violences faites aux femmes. L’une des femmes qui témoignait le faisait à visage caché ce qui donne une idée de la difficulté pour une femme d’aborder ce sujet.

Il m’a paru important de relayer à mon modeste niveau, les recours qui sont proposés aux femmes On peut tout à fait être un homme et trouver insoutenable que dans le cadre d’un couple ou en dehors, une femme puisse être violentée par un homme.

Et les statistiques sont sans appel. Elles témoignent de l’ampleur de ce fléau. En France, 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences conjugales. Une femme sur 10 déclare avoir déjà subi des violences conjugales. Et malheureusement une femme meure tous les trois jours sous les coups. Pourtant seules 16 % de ces femmes ont franchi le pas de porter plainte.

Les raisons de ne se taire sont innombrables et sont tout à fait compréhensibles : la peur des représailles, l’éventuelle crainte de séparer des enfants de leur père, le qu’en-dira-t-on,…mais il est important d’en parler. C’est à ça que sert le numéro qui a été mis en place. La personne que vous aurez au bout du fil saura vous indiquer la marche à suivre pour que cesse votre calvaire.

Il y a des femmes qui passent leur vie avec un « tyran domestique » parce qu’elles n’ont pas su franchir le pas, de parler de ce qu’elles subissaient. Je ne sais pas si une de ces femmes lira ces lignes. Mais si vous êtes l’une d’entre elles ou si vous connaissez une de ces femmes : n’hésitez pas, n’hésitez plus ! Ne laissez plus cette violence impunie ! Allez déposez plainte ou déposez une main courante. Ou parlez ! Le 3919 est fait pour ça.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, a lancé une campagne pour que les femmes qui subissent des violences puisse facilement parler.

Alors si vous êtes victime ou même témoin, un seul geste :

3919

Pour finir, Camille, la mère de mon fils m’a soufflé l’engagement du groupe Fatals Picards avec leur chanson, Gros Con : 

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s