Mon bébé,

Mon bébé,

Oui, je t’appelle mon bébé. J’aimerais autant que tu t’y habitues. Ta grand-mère Lily, en mère juive qui se respecte, m’appelle encore « mon bébé » alors que j’ai atteint la quarantaine l’année dernière !

Voilà bientôt deux ans, tu es venu ensoleiller ma vie, « lumineux » que tu es comme dirait ta susnommée grand-mère. Cette luminosité doit beaucoup à tes cheveux blonds et tes yeux bleus. Même si je deviens fou lorsque tu peines à trouver le sommeil, tu es la plus belle chose qui me soit arrivée.

Aujourd’hui, ton papa et ta maman ne sont plus ensemble mais il faut que tu sois rassuré, tu es un enfant de l’amour. Cet amour que ta mère et ton père te dispensent mais chacun de leur côté.

Dans quelques semaines, le 10 octobre 2013, tu fêteras tes deux ans. Et quand je réalise que tu es de moins en moins un bébé mais un vrai petit garçon, je me remémore les souvenirs de ces deux années ainsi que la grossesse. Ta maman, qui avait subi deux tests de grossesse négatifs alors que tu développais déjà ton petit corps si agité aujourd’hui. Avec l’opiniâtreté qui caractéristique ta maman, elle a souhaité faire un troisième test qui celui-là, s’est révélé positif. J’ai été chargé par ta mère de récupérer un papier que nous avons, ta mère et moi découvert ensemble. Sur ce papier figurait un nombre qui – j’ai fait confiance à ta mère – allait faire de moi un papa. Une concentration d’hormones, m’a-t-elle dit !

Quelques semaines plus tard, je n’avais pas encore réalisé que j’allais être papa quand est intervenue la première échographie. Et là, ce fut la révélation : je te voyais sur un petit écran. J’ai senti mes yeux s’humidifier.

Par la suite, ta mère a été mise au repos pendant le mois d’août. Et un jour d’octobre, alors que nous nous trouvions à la synagogue pour Yom Kippour, tu as commencé à te manifesté. Tu es né deux jours plus tard avec trois semaines d’avance, un lundi soir. Pendant que les médecins soignait hémorragie de ta maman, je partageais avec toi tes premières minutes de vie. Magique !

Tu as fait de mes parents deux heureux grands-parents et tu devenais le sixième arrière-petit-fils de Denise qui nous a quitté il y a un mois. Je revois ces images ou tu es assis sur ses genoux et suis ravi que toi et ton cousin Gabin aient pu la connaître avant qu’elle décède.

Ah oui, Gabin ! Gabin est ton cousin qui est né en mars, 17 mois après toi. C’est le fils de ta tante Alexandra. Vous avez fait connaissance cet été chez Mamie. J’espère que vous aurez l’occasion de vous voir souvent.

Depuis ta naissance, j’essaie de guetter ton évolution. Tes premiers pas à l’automne 2012, tes premiers mots. Tu manges tout seul maintenant, même si je dois passer l’aspirateur après ton repas.

Bref, mon bébé, je ne vois qu’un seul mot pour conclure :

Je t’aime !

Ton papa

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s