Le Vel’ d’Hiv’ selon Henri Guaino : navrant !

 Henri Guaino a encore dépassé les bornes. Sa sortie sur le discours présidentiel lors de la commémoration du Vel’ d’Hiv’ a lancé une polémique. Un sujet comme celui-ci aurait pu être exempt de propos vindicatifs de la part de la désormais opposition.

On aurait pu comprendre qu’il y ait polémique si il y avait le moindre soupçon d’ambiguïté dans les propos tenus par le président de la république. Or les propos de François Hollande sont parfaitement limpides. Il s’agissait de ne pas se défausser. Il n’est pas honteux de rappeler que c’est le chef de l’état à qui une assemblée élue au suffrage universel avait conféré les pleins pouvoirs qui a été le complice de cette rafle. Il n’est pas inutile de rappeler que lors du vote pour les pleins pouvoirs accorder au Maréchal Pétain, seuls 80 députés ont voté contre. Parmi eux 73 était de gauche et donc seulement 7 de droite.

 

On pourrait penser que dans ces moments-là, l’heure serait au recueillement. Malgré tout, des esprits préfèrent la politique politicienne comme Henri Guaino. La France ne s’est pas encore réconciliée avec son passé. Je n’ai pas vécu cette époque mais lorsqu’on voit les images d’archives, lors des visites du Maréchal Pétain en province, les places des grandes villes était noires de monde. Beaucoup donc cautionnaient ce régime ignominieux.

 

Assumer ce passé quand on est Président de la République Française me parait aller dans l’ordre normal des choses. Cela ne signifie pas pour autant que François Hollande cautionne le régime de Vichy. Rien dans ces propos ou attitudes passées ou présentes ne laisse un doute à ce sujet.

 

Malgré tout, l’homme du discours de Dakar n’est pas de cet avis. Déjà, en 1992, alors qu’on célébrait les 50 ans de la rafle. des personnes avait bousculé cette commémoration. Robert Badinter avait eu des mots justes. Je vous propose de lui laisser le mot de la fin.

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Vel’ d’Hiv’ selon Henri Guaino : navrant !

  1. Cord-Greenwald dit :

    Le passé a du mal à passer. La France, qu’on le veuille ou non était pétainiste. Il faut l’assumer et c’est à l’honneur de Jacques Chirac de l’avoir fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s